La conservation des ressources


La théorie de la Conservation des Ressources (COR) de Stevan Hobfoll indique que les individus s’efforcent en permanence, de conserver, de protéger et d’obtenir des ressources. Ces ressources sont des « entités qui sont soit par nature fondamentalement valorisées (estime de soi, attachement, santé, paix intérieure…) soit un moyen de les atteindre (argent, soutien social, reconnaissance…) ».

Selon Hobfoll, un stress survient quand ces ressources sont menacées de disparaître ou que les événements ne permettent pas d’en acquérir de nouvelles. La crise (sanitaire, sociale, économique…) actuelle se traduit évidemment par une menace sur nos ressources fondamentales (santé, argent, voire sens de la vie…).

Hobfoll souligne par ailleurs que nous sur-pondérons la perte de ressources et sous-estimons leur gain. Si, par exemple, un collègue de travail est sympathique mais qu'il est odieux un jour par mois, c'est cette caractéristique qu'on mettra en avant pour le décrire... Cette « sensibilité à la perte » explique que nos réponses émotionnelles (et le stress qui s’ensuit) soient plus marquées par les expériences négatives. La période de « déconfinement » n’est donc pas source de libération du stress puisque nous minimisons ce « retour à la normale » face aux incertitudes futures sur notre capacité à acquérir ou à préserver nos ressources…

Et je constate donc aujourd’hui la mise en place progressive, chez certaines personnes que je reçois au cabinet ou en télé-consultation, d’une anxiété chronique pouvant avoir des conséquences importantes sur leur santé.

Il est donc plus que jamais important d’agir aujourd’hui pour rendre disponible l’accès à vos ressources intérieures, afin de vous permettre de maintenir vos désirs, atteindre vos objectifs… et préserver votre santé, physique comme psychique. L’hypnose peut vous y aider !

Stevan Hobfoll